WordPress à la conquête du monde

Qui ne connait pas WordPress ? Il s’agit du CMS (Content Management System, ou système de gestion de contenu) le plus utilisé à ce jour, 64,2% des sites utilisant un CMS en 2020. Il représente également 39,9% des sites dans le monde.

Depuis sa création en 2002, sa présence n’a fait que croître.

À noter que chaque version majeure porte le nom d’illustres jazzmen. Matthew Mullenweg, son créateur, âgé de seulement de 20 ans est musicien amateur de jazz, saxophone et piano.

La première version officielle de WordPress sort en mai 2003 dans sa version 0.7. Elle présente un installateur du CMS, une gestion des commentaires, la prise en compte des moteurs de recherche. C’est une réelle offensive d’un produit qui veut s’imposer sur le marché des blogs.

WordPress 1.2 Charles Mingus arrive en mai 2004 et intègre une avancée en intégrant le concept des extensions. C’est sans doute l’une de versions les plus importantes.

Septembre 2007 voit le jour de la version 1.5 Billy Strayhorn. C’est une refonte de l’austère administration. Mais aussi l’arrivée des pages statiques et des fameux thèmes.

En décembre 2008, la version 2.7 Coltrane qui propose une deuxième de l’administration.

Juin 2010, arrive la version 3.0 Thelonius. Elle voit de nombreux évolutions majeures : les custom post type, l’amélioration des menus, la gestion multisite. Le tout en parallèle d’un réel essor du e-commerce sous WordPress.

Suivent les versions 3.1 Django Reinhardt en février 2011 (barre d’administration), 3.8 Charlie Parker (refonte de l’administration, enfin responsive).

La version 4.3 Billie Holiday voit le jour en août 2015 avec l’arrivée du menu « Personnaliser ».

Enfin en décembre 2018 sort la version 5.0 Bebo, une version majeure, avec un nouvel éditeur de contenu : Gutenberg.

L’histoire continue.

Pour aller plus loin : https://premium.wpmudev.org/blog/wordpress-history/

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *